Pinocchio

Berlin 2020, hors-compétition

de Matteo Garrone
avec Federico Ielapi, Roberto Benigni, Rocco Papaleo, etc.

«Pinocchio» a déjà fait l’objet de moult adaptations cinématographiques, avec en tête de liste celle de Luigi Comencini. Tournées en 1972, ses «Aventures de Pinocchio» ne faisaient pas mystère de la cruauté consusbtantielle à la fable de Carlo Collodi qui permettait au malheureux pantin d’accéder à l’incarnation à la seule condition de renoncer à son appétit de vivre. Il faudra y ajouter la version de son compatriote Matteo Garrone, lequel nous immerge dans un monde rural décrit sans fard, ce qui ne surprend guère de la part du réalisateur de «Gomorra» et «Dogman». Bien loin de céder à la moulinette des effets spéciaux, Garonne recrée un monde merveilleux sans cesse déjoué par l’âpreté des conditions de vie qui prévalaient dans les années 1880, à l’exemple de son petit héros dont le maquillage ambivalent est très éloigné du faciès disneyen. Autre trouvaille, fauteuse d’un trouble fascinant, celle d’avoir confié à Roberto Benigni le rôle de Gepetto qui, jadis, avait joué celui de Pinocchio dans sa propre adaptation…

Italie / France / Grande-Bretagne, 2019, couleur, 2h05, programme n°236

PINOCCHIO

Biel/Bienne

Filmpodium Biel/Bienne, 20:30, VOST, 8/10 ans

Muri BE

blue Cinema Cinedome, 20:15, 8/10 ans

Winterthur

Kiwi, 16:45, 8/10 ans

Zürich

blue Cinema Capitol, 17:30