L’Innocent

Acteur souvent convaincant, Louis Garrel confirme tout son talent de cinéaste avec «L’innocent», une comédie policière jouissive, à la fois drôle, intelligente et, in fine, très émouvante. S’inspirant de l’expérience vécue par sa mère, la comédienne Brigitte Sy, qui a animé des ateliers de théâtre en prison, il manipule en virtuose les duperies et faux-semblants inhérents au genre. Alliant allégrement l’humour à l’action, le réalisateur des «Deux amis», de «L’homme fidèle» et de «La Croisade» joue dans son quatrième long-métrage son propre rôle (ou presque), celui d’Abel Lefranc, un fils saisi de panique à l’idée de voir sa mère (Anouk Grinberg) épouser Michel (Roschdy Zem), un taulard qui a juré sur ses grands dieux de s’amender, jusqu’à se reconvertir en fleuriste de charme… Persuadé que ce dernier va replonger dès sa sortie de prison, Abel commence à l’espionner en catimini, avec l’aide de sa meilleure amie (Noémie Merlant) à qui il peine à avouer sa flamme.

de Louis Garrel
France, 2022, 1h40

L'INNOCENT

Ins

InsKino, 20:00