La Traductrice

En première suisse | Locarno 06, Cinéastes du Présent
de Elena Hazanov
avec Julia Batinova, Bruno Todeschini, Sergei Garmash, Elena Safonova, etc.



Très remarqué à Locarno, le second long-métrage de la réalisatrice de «Love Express» (2004) est inspiré d’une expérience personnelle très marquante. Il y a quelques années, un avocat a demandé à Helena Hazanov un travail de traduction pour le moins original. Il s’agissait de traduire tous les propos tenus au parloir et à la barre par Serguei Mikhailov, parrain présumé de la mafia russe, arrêté et jugé à Genève. A son contact, Hazanov a renoué de façon brutale et inédite avec ses racines moscovites; elle qui vit en Suisse depuis l’âge de douze ans. Mikhailov est acquitté en décembre 1998 par un tribunal genevois, faute de preuves. Sept ans plus tard, la cinéaste décide de transposer au cinéma sur le mode de la fiction cette expérience assez troublante…

D’origine russe, Ira (Julia Batinova), vingt-trois ans, vit à Genève avec sa mère. Un jour, un ami de la famille lui propose un emploi de traductrice pour l’avocat (Bruno Todeschini) qui assure la défense d’Ivan Tashkov (Alexander Baluev), un très riche compatriote accusé d’être un ponte de la mafia dans son pays. Exerçant un ascendant psychologique sur sa traductrice, Ivan «le terrible» va lui faire jouer un rôle décisif lors du procès! Complexe, ambigu, ce thriller politico-juridique explore de façon captivante le fantasme identitaire mis à l’épreuve d’une réalité fort peu jouasse…
2006, Suisse / Russie, couleur, 1h30, programme n°139