La Belle de Gaza

Depuis près de quarante ans, Yolande Zauberman poursuit une filmographie éclectique, alternant avec aisance fictions et documentaires. Après «Would You Have Sex with an Arab?» (2011) et «M» (2018), «La Belle de Gaza» vient conclure sa «trilogie de la nuit», dans laquelle elle explore les questions de genre en Israël. Lors du tournage de son précédent documentaire, la cinéaste française avait croisé dans les rues de Tel Aviv une prostituée trans disant être «venue à pied depuis Gaza». Inspirée par cette rencontre, elle se lance à la recherche de cette mystérieuse femme, interrogeant au passage d’autres travailleuses du sexe palestiniennes qui ont élu domicile dans «la ville sans interruption»… Présenté en séance spéciale au Festival de Cannes, «La Belle de Gaza» plonge au cœur de la nuit israélienne pour offrir, à travers une série de portraits bouleversants, une lueur d’espoir salvatrice.

de Yolande Zauberman
France, 2024, 1h16

LA BELLE DE GAZA

Lausanne

Bellevaux, 20:30, 16 ans

Pathé Les Galeries, 19:00