Joan Baez: I Am a Noise

Consacrée à celle que nombre de critiques considèrent comme l’une des plus belles voix du monde, ce documentaire musical, dont la coda se révèle bouleversante, commence alors que Joan Baez va entamer sa tournée d’adieu – laquelle fera étape à Montreux le 3 juillet 2019. Nous la découvrons en train de consulter une coach vocale qui lui prodigue ses conseils pour préserver ses cordes vocales souffrant des atteintes de l’âge. Partant, les trois réalisatrices à l’œuvre déroulent la pelote du temps, tirant matière d’une profusion inouïe d’archives, dont un amas de cassettes audios restituant des conversations qui prendront tout leur sens dans la deuxième partie du film. A intervalles réguliers, les cinéastes interrompent ce puissant récit mémoriel en insérant des scènes révélatrices de l’ultime tournée de Joan Baez. Défile alors toute une vie, ponctuée par les moments-clefs de la carrière de la chanteuse, née en 1941 de l’union d’une mère qu’elle décrit alors comme «magnifique» et d’un père mexicain quaker: son accession express à une célébrité vite mondiale, sa relation avec Bob Dylan dont elle lance la carrière, son engagement dans la lutte pour les droits civiques aux côtés de Martin Luther King et tant d’autres.

de Miri Navasky, Karen O’Connor et Maeve O’Boyle
Etats-Unis, 2023, 1h53

JOAN BAEZ: I AM A NOISE

Genève

Les Scala, 16:25