Gaza mon amour

Venise 2020, Orizzonti |

de Tarzan et Arab Nasser
avec Salim Diaw, Hiam Abbass, Maisa Abd Elhadi, etc.

Frères jumeaux, les réalisateurs palestiniens Tarzan et Arab Nasser se sont fait connaître avec «Dégradé», un huis-clos féministe filmé dans un salon de coiffure de Gaza dévastée par la violence des hommes. Leur nouveau long-métrage est un joyau de la même eau, véritable petit bijou d’humour serti à froid… Secrètement amoureux de sa voisine de marché (Hiam Abbass), un pêcheur sexagénaire (Salim Diaw) ne sait comment lui avouer sa flamme, sinon en lui amenant ses pantalons à raccourcir. Une nuit, il a la surprise de remonter dans ses filets une statue d’Apollon dont le sexe est en érection, ce qui va lui valoir bien des tracas… Comme dans leur premier film, les frères Nasser tirent par la bande un portrait de Gaza où l’espoir malgré tout demeure, ainsi que le suggère le titre de leur film, non sans une pointe d’ironie.

Palestine / France / Allemagne, 2020, couleur, 1h27 , programme n°243

GAZA MON AMOUR

Fribourg

Rex Cinemotion, 18:15, 12/16 ans

Genève

Le Nord-Sud, 18:20, 12/16 ans

Les Scala, 13:30, 12/16 ans

Lausanne

Pathé Galeries, 11:15, 12/16 ans

Zürich

Arthouse Movie, 12:30