Drive My Car

Après «Senses» (2015), sublime portrait croisé de femmes japonaises, et «Asako I & II» (2018), merveilleuse épopée d’une amante éprise d’un homme puis de son double, Ryūsuke Hamaguchi est de retour avec un nouveau chef-d’œuvre d’une subtilité et une douceur infinies!

«Drive My Car», c’est l’histoire d’un metteur en scène et acteur qui peine à se remettre d’un drame personnel. Après avoir accepté de monter la pièce de Tchekhov «Oncle Vania» pour un festival de théâtre à Hiroshima, cet homme blessé se retrouve en compagnie d’une jeune femme réservée, qu’on lui a assignée comme chauffeure durant les semaines de répétition. Au fil des trajets, leurs échanges sincères vont les confronter à leur passé et aux non-dits…

Inspiré d’une nouvelle homonyme extraite du recueil «Des hommes sans femmes» de l’écrivain Haruki Murakami, «Drive My Car» est un film virtuose et aérien, d’une fluidité extraordinaire. En partant de l’habitacle d’une Saab 900 turbo rouge, Ryūsuke Hamaguchi fait s’ouvrir ses personnages et nous ouvre en même temps au monde en racontant les histoires intimes liées à chacune d’entre elles, sans jamais délaisser le travail de deuil de son personnage principal. En résulte une fresque d’une sensibilité inouïe, universelle, qui nous confronte à notre propre intimité, pour mieux la réparer.

Doraibu mai kâ
de Ryūsuke Hamaguchi
Japon, 2021, 2h59

DRIVE MY CAR

Zürich

Riffraff, 17:30