Des hommes

Révélé dès 2003 grâce à une trilogie dont les trois titres sont à lire d’une traite («Un couple épatant» «Cavale» «Après la vie»), Lucas Belvaux a tiré du roman exceptionnel de Laurent Mauvignier un film-clef sur le traumatisme engendré par une guerre sale, qui n’a jamais su dire son nom…

Appelés en Algérie en 1960 pour y accomplir leur service militaire, ils en sont revenus vivants. Honteux et amers, ils ont préféré se taire, d’autant qu’à leur retour en France, personne n’avait envie de les écouter. Mais il suffit de presque rien – un anniversaire – pour que le passé, malgré les années écoulées, resurgisse dans la vie de ceux qui croyaient pouvoir le nier…

Procédant par un subtil va-et-vient temporel, avec l’appui d’acteurs et d’actrices d’exception (dont Gérard Depardieu, Jean-Pierre Darroussin et Catherine Frot), le réalisateur de «Pas son genre» (2014) montre comment la guerre d’Algérie est devenue une sorte d’insidieux secret de famille, affectant toute une génération… Un film exemplaire!

de Lucas Belvaux
France/Belgique, 2020, 1h40

DES HOMMES

Archamps

Cinéma Gaumont, 13:15, 15:25, VF, 0/16 ans

Delémont

Cinemont, 10:30, 18:00, VF, 16 ans

Ferney-Voltaire

Cinéma Voltaire, 18:20, VF, 16 ans

Fribourg

Rex Cinemotion, 18:00, VF, 16 ans

Genève

Les Scala, 16:05, 20:50, VF, 16 ans

La Chaux-de-Fonds

Scala, 18:00, VF, 16 ans

Lausanne

Pathé Galeries, 11:30, 15:40, 18:10, VF, 16 ans

Neuchâtel

Apollo, 18:15, VF, 16 ans

Orbe

Urba, 20:45