Boléro

de Anne Fontaine
avec Raphaël Personnaz, Doria Tillier, Jeanne Balibar, etc.

Dans le Paris des années folles, la danseuse et mécène russe Ida Rubinstein (Jeanne Balibar) commande un ballet à son ami Maurice Ravel (Raphaël Personnaz), compositeur à la notoriété croissante. Solitaire et tout entier dévoué à son art, l’auteur de «L’Enfant et les sortilèges» peine soudain à trouver l’inspiration… Réalisatrice prolifique passée par de multiples genres, Anne Fontaine s’était déjà essayée au biopic, non sans brio, dans «Coco avant Chanel» et, de manière plus détournée, dans «Présidents». Elle excelle à nouveau dans l’exercice avec ce brillant «Boléro», qui narre avant tout les affres et détours de la gestation artistique. Sa longue lutte pour obtenir la reconnaissance, son engagement durant la Grande Guerre, son histoire d’amour contrariée avec sa muse Misia Sert (Doria Tillier)… Les événements clés de la vie de Maurice Ravel sont ainsi liés en une grande quête, qui mène le compositeur à créer son chef-d’œuvre, qu’il considérait comme «musico-sexuel».

France, 2024, couleur, 1h59, programme n°263

BOLéRO

Basel

kult.kino atelier, 20:15, 10/14 ans

Bern

CineMovie, 15:15, 10/14 ans

Luzern

Bourbaki, 18:00, 10/14 ans

Thusis

Rätia, 20:15, 10/14 ans

Zürich

Arthouse Piccadilly, 15:30