Aline

Dans son biopic de Céline Dion, Valérie Lemercier lui a changé de nom et prénom: à l’écran, Céline Dion devient Aline Dieu, quatorzième enfant à peine désiré de Sylvette et Anglomard, fillette timide au physique ingrat, mais dotée d’une voix en or. Cette mise à distance lui permet de littéralement rêver la vie à venir de sa protagoniste, en la déposant de la façon la plus délicate sur l’écrin trompeur de la société du spectacle.

Advient alors cette sensation pour le moins extraordinaire que ce destin de princesse atteint à une vérité profonde qu’une biographie «autorisée» aurait été bien en peine d’exprimer. Grâce à un scénario aux ellipses aiguisées comme des couteaux, Lemercier fait passer cette vie de rêve (et de douleur) en un éclair de strass. D’emprise en emprise, son héroïne file vers une affirmation de soi pleine d’amertume, nécessairement liée au deuil des êtres qui lui sont chers. «Aline» mérite donc à tout le moins le détour, que l’on aime ou non Céline Dion.

de Valérie Lemercier
France, 2020, 2h06

ALINE

Aigle

Cosmopolis, 18:00, VF, 8/10 ans

Archamps

Cinéma Gaumont, 19:15, 21:55, VF, 0/10 ans

Crans-Montana

Cinecran, 21:00, VF, 8/10 ans

Ferney-Voltaire

Cinéma Voltaire, 16:45, VF, 0/10 ans

Fribourg

Arena Cinemas, 17:20, 20:10, VF, 8/10 ans

Genève

Arena Cinémas La Praille, 18:05, VF, 8/10 ans

Cinerama Empire, 15:45, VF, 8/10 ans

Pathé Balexert, 14:00, 20:20, VF, 8/10 ans

Lausanne

Pathé Galeries, 15:40, 18:20, 21:00, VF, 8/10 ans

Morges

Odéon, 18:00, VF, 8/10 ans

Neuchâtel

Bio, 17:30, 20:15, VF, 8/10 ans

Nyon

Cinema Capitole, 15:00, VF, 8/10 ans

Prilly

Cinétoile Malley Lumière, 15:45, VF, 8/10 ans

Sierre

Le Bourg, 17:30, VF, 8/10 ans

Sion

Ciné Sion, 17:30