Xala

| Sénégal |
Semaine de la francophonie | Hommage à Ousmane Sembène
de Ousmane Sembène


Disparu en juin dernier, le réalisateur sénégalais Ousmane Sembène est à juste titre considéré comme le père fondateur du cinéma africain. Né en 1923, à Ziguinchor en Casamance, Sembène se destine dans un premier temps à l’écriture. Pour survivre, il pratique tous les métiers, dont docker à Marseille pendant près de dix ans. Formé à Moscou, il va tenter tout au long de sa carrière et non sans succès de transposer au cinéma la dimension orale de sa culture. En 1966, Sembène est le premier cinéaste d’Afrique noire à tourner un long-métrage, «La Noire de…», qui retrace le lent suicide d’une jeune bonne exportée en France.

En 1968, il se fait connaître dans le monde entier avec «Le Mandat» où il brocarde le bureaucratisme hérité des anciens colons. Tourné en 1975, «Xala» est sans doute l’un de ses meilleurs films. Cette comédie truculente raconte les infortunes sexuelles d’un homme d’affaires sénégalais et polygame, pâle copie des colonisateurs. Convolant avec sa troisième épouse, El Hadji ne parvient pas à consommer son mariage car il a le «xala». Atteint dans sa virilité, il se met à courir les marabouts… Une satire irrésistible qui possède le charme et la poésie du conte.
Sénégal, 1975, couleur, 2h02, programme n°148