Une Vie ailleurs

Arrivée en Uruguay en compagnie de son assistant social Mehdi (Ramzy Bedia), Sylvie (Isabelle Carré) entend bien y retrouver son fils, enlevé il y a quatre ans par son ex-mari, et le «contre-enlever» en passant illégalement en Argentine. Medhi, qui sait bien les difficultés d’une telle situation, tente d’arranger les choses et parvient à prendre contact avec l’enfant, qui vit avec sa tante et sa grand-mère…

Inspiré d’un fait divers, «Une vie ailleurs» est un drame familial intimiste, qui aborde avec délicatesse les relations de filiation et l’amour maternel. Tourné caméra à l’épaule sous la lumière chaleureuse de l’Amérique du Sud, le film rend très bien le trouble et la perte de repères de ses personnages, toutes et tous aux prises avec une situation qui les dépasse et dont ils ne sont pas responsables. Grâce à Isabelle Carré, toujours parfaite dans ce genre de rôles, et Ramzy, qui se révèle excellent à contre-emploi, le réalisateur Olivier Peyon réussit le pari d’aborder avec réalisme et sincérité les multiples enjeux du sujet, sans jamais tomber dans le mélo tire-larmes.

de Olivier Peyon
France, 2017, 1h36

UNE VIE AILLEURS

Basel

kult.kino atelier, 14:15, 20:15, 10/16 ans

Bern

Kino REX, 14:00, 20:30, 10 ans

Biel/Bienne

Rex, 12:15, 10 ans

Schaan

TaKino, 20:30, 12 ans

Solothurn

Kino im Uferbau, 18:15, 10 ans

St. Gallen

Kinok, 20:30

Zürich

Arthouse Movie, 14:00, 20:45