Últimos días en La Habana

Berlin 2017 | Malaga 2017, Meilleur film | Biarritz 2017, Prix du public |
de Fernando Pérez
avec Patricio Wood, Jorge Martinez, Yailene Sierra, etc.

Réalisateur cubain, Fernando Pérez s’est fait connaître avec «La Vida es silbar» (1998), une œuvre baignée par le réalisme magique de La Havane. Après «La Pared de las palabras», l’histoire de Luis enfermé dans une institution pour handicapés aux murs décrépits, qu’il est venu nous présenter en 2016 dans le cadre du Festival du Sud, le cinéaste est de retour avec un nouveau film sur la filiation et l’amour dans un pays aux contrastes saisissants…

Tous deux quadragénaires, Diego et Miguel vivent au cœur de La Havane, dans un appartement délabré qui appartient à Diego. Atteint du sida, ce dernier est cloué au lit. Plongeur dans un restaurant, Miguel prend soin de lui et gagne juste de quoi les faire survivre. Il tente aussi d’apprendre l’anglais pour émigrer aux Etats-Unis quand son logeur sera décédé… A travers cette histoire d’amitié pétrie d’humanisme, Fernando Pérez livre un portrait contrasté de La Havane et parvient à cerner la réalité d’une ville certes minée par le conservatisme et la corruption, mais où la solidarité, l’amour et l’empathie ont encore leur mot à dire.
Cuba, 2016, couleur, 1h33, programme n°216

ÚLTIMOS DíAS EN LA HABANA

Bern

Kino REX, 14:15, 20:15, 16 ans

Frauenfeld

Cinema Luna, 19:30, 14 ans

Wettingen

Orient, 20:00, 14 ans

Zürich

Arthouse Uto, 20:30