Trois courts-métrages

Deux hommes et une armoire – Quand les anges tombent –
Les Mammifères

de Roman Polanski |

3-courts-metrages_WEB
En guise de complément indispensable, Passion Cinéma s’est fait un devoir de montrer les trois courts métrages qui, fait rare dans l’histoire du cinéma, accordèrent au jeune Roman Polanski une notoriété internationale. Ces trois «travaux d’école» ont été réalisés dans le cadre du fameux centre de cinéma de Lodz dont Polanski ne goûta guère les cours (obligatoires) de marxisme-léninisme. Formant une manière de trilogie accusatrice, «Deux hommes et une armoire» (1958), «Quand les anges tombent» (1959) et «Les Mammifères» (1962) ont échappé aux foudres de la censure stalinienne en recourant systématiquement à l’allégorie grinçante. Ainsi dans «Deux hommes et une armoire» (présenté en avant-programme de «Répulsion»), deux hommes émergeant de la mer Baltique s’efforcent de transporter une vieille armoire à glace dans les lieux d’une ville «moderne»; à plusieurs reprises, on les empêche de mener à bien leur entreprise, alors que se reflètent dans la glace de l’armoire les pires exactions (meurtre, vol, corruption) qui n’émeuvent personne. «Quand les anges tombent» (en avant-programme du «Couteau dans l’eau») évoque de manière extraordinaire le passé douloureux d’une vieille femme confinée dans des toilettes publiques où elle officie comme «dame pipi». Enfin dans le sublime et drolatique «Les Mammifères» (en avant-programme de «Cul-de-sac»), Polanski réduit le miracle communiste à une immense étendue glacée où évoluent deux hommes autour d’un traîneau; les deux bonshommes se disputant sans fin pour savoir qui doit pousser l’autre!
• DWAJ LUDZIE Z SZASA (Deux hommes et une armoire), 1958, noir et blanc, 15min
• GDY SPADAJA Z NIEBA ANIOLY (Quand les anges tombent), 1959, noir et blanc, 22min
• SSAKI (Les mammifères), 1962, noir et blanc, 10min
programme n°43

Deux hommes et une armoire: