Taxi Driver

Cannes 1976, Palme d’Or
de Martin Scorsese
avec Robert de Niro, Jodie Foster, Cybill Shepherd, Harvey Keitel, etc.


«Taxi Driver» a rendu Scorsese célèbre dans le monde entier. Non sans stupeur, le public a découvert avec ce film terrifiant son sens inné pour la mise en scène d’une violence instantanée que le cinéaste attribue à une profonde inaptitude à communiquer… Ancien soldat rescapé du Vietnam, Travis Bickle (Robert de Niro) se fait embaucher comme taxi de nuit à New York. Depuis sa voiture, il observe en solitaire le monde qui l’entoure, s’imprégnant peu à peu de cette vie nocturne où dominent la drogue, le sexe, la corruption, la pornographie et la mort… 

Sans échappatoire, Travis s’invente une vocation à la mesure de l’enfer qu’il sillonne. Se sentant investi d’une mission purificatrice, il se voue à sauver une prostituée adolescente des griffes de son souteneur, provoquant une tuerie générale dont il réchappe par miracle. Au lieu d’être blâmé par ses concitoyens, Travis devient un héros du nouvel ordre mo­ral… A l’époque, le happy end terriblement ironique de ce film exemplaire avait suscité l’opprobre de quelques belles âmes. A l’heure où Bush Junior voit le mal partout, «Taxi Driver» acquiert rétroactivement une dimension pour le moins prophétique!
Etats-Unis, 1975, couleur, 1h53, programme n°130