Les Particules

Cannes 2019, Quinzaine de la critique
NIFFF 2019, en compétition

de Blaise Harrison
avec Thomas Daloz, Néa Luders, Salvatore Ferro, etc.

Avant-première en présence du réalisateur
Dimanche 1er septembre
Horaires à venir

Du jeune cinéaste franco-suisse Blaise Harrison, nous avions déjà adoré «L’Harmonie» (2013), magnifique documentaire pétri de tendresse aigüe, qui décrivait avec des accents «tatiesques» les pérégrinations d’une fanfare pontissalienne. Avec le subtil et envoûtant «Les Particules», Harrison réussit de façon convaincante son passage à la fiction.

Tourné dans le pays de Gex qui l’a vu grandir, son nouveau film s’attache aux élans indécis d’un groupe d’adolescents d’où se détache la figure de P. A., un garçon introverti et complètement fasciné à l’idée que, sous ses pieds, l’accélérateur de particules du CERN est en train de recréer les conditions de la naissance de l’Univers et, partant, de l’existence. Après avoir visité le Centre avec sa classe, P. A. est la proie de phénomènes étranges… Chronique de l’adolescence remarquable de justesse, «Les Particules» glisse sans crier gare dans le fantastique, assimilant à juste titre cette période-clef de toute jeunesse à un entre-deux mystérieux dont certains ne reviendront pas.

Suisse / France, 2019, couleur, 1h38, programme n°230