La Voie de la justice

de Destin Daniel Cretton
avec Michael B. Jordan, Brie Larson, Jamie Foxx, etc.

Jeune cinéaste américain surgi de la scène «indie», Destin Daniel Cretton s’est fait connaître avec l’émouvant «States of Grace» (primé à Locarno en 2013), où il décrit le quotidien d’un établissement abritant des enfants qui ont été sexuellement abusés. Après une série, elle aussi très réussie, sur un centre de détention pour délinquants juvéniles, il réalise avec «La Voie de la justice» un second long-métrage qui ne laisse pas d’impressionner! Réquisitoire implacable contre les dérives racistes de la justice de son pays, il restitue la lutte menée par Bryan Stevenson, un jeune avocat afro-américain, auquel l’acteur Michael B. Jordan prête ses traits. Inspiré de faits authentiques, le film raconte comment Stevenson, frais émoulu d’Harvard, fila à la fin des années 1980 en Alabama pour tenter d’extirper plusieurs de ses «frères» des couloirs de la mort, considérant qu’ils n’avaient pas eu droit à des procès équitables parce qu’ils étaient noirs. Secondé par une militante locale admirable d’abnégation (Brie Larson), il connaît son baptême du feu avec un cas désespéré, celui de Walter McMillian (Jamie Foxx), condamné à la peine capitale pour avoir tué une jeune fille blanche, en dépit de preuves attestant son innocence… Dans le genre, on a rarement fait plus convaincant depuis «Douze Hommes en colère» de Sidney Lumet (1957).

JUST MERCY, Etats-Unis, 2020, couleur, 2h17, programme n°233

JUST MERCY

Zürich

Arena Cinemas, 20:00, VOST, 14/16 ans

KITAG CINEMAS Capitol, 17:00, 20:00, VOST, 14/16 ans

KITAG CINEMAS Corso, 20:15, VOST, 14/16 ans

Kosmos, 20:00