J’accuse

Venise 2019, Grand Prix du Jury

de Roman Polanski
avec Jean Dujardin, Louis Garrel, Emmanuelle Seignier, etc.

Fin 1894, le capitaine Dreyfus (Louis Garrel) est accusé d’avoir livré des documents secrets à l’Empire allemand. Condamné au bagne et à l’indignité nationale par une justice qui baigne dans un antisémitisme irrationnel, cet homme, décrit comme droit et froid, va recevoir l’aide du colonel Picquart (Jean Dujardin), qui dit pourtant détester les juifs. Chef du contre-espionnage, celui-ci est persuadé que la pièce à conviction qui a fait condamner Dreyfus est un faux en écriture. Guidé par son sens de l’honneur et de la vérité, Picquart va tenter de l’innocenter, risquant sa carrière… A 86 ans, Polanski a donc fait sienne cette cause, ce qui n’a pas manqué de susciter émois et polémique. Le film, lui, est admirable, empreint d’un classicisme limpide, mais tissé d’audaces jubilatoires, comme celle de faire lire par Dreyfus des extraits du fameux «J’accuse» de Zola.

Grande-Bretagne / Pologne / France, 2019, couleur, 2h12, programme n°232

J'ACCUSE

Genève

Les Scala, 18:20