Gloria mundi

Venise 2019, Prix d’interprétation féminine

de Robert Guédiguian
avec Ariane Ascaride, Gérard Meylan, Anaïs Demoustier, etc.

Incarcéré pendant de longues années, Daniel (Gérard Meylan) sort de prison et revient à Marseille. Son ex-femme Sylvie (Ariane Ascaride) l’a prévenu que leur fille Mathilda (Anaïs Demoustier) vient de mettre au monde une petite Gloria. Il découvre alors une famille recomposée engagée dans une lutte de tous les instants pour rester debout. Las, un coup du sort fait voler en éclat cet équilibre fragile. N’ayant plus rien à perdre, Daniel va tout faire pour venir en aide aux siens… Après l’admirable «La Villa» en 2017, Robert Guédiguian reste fidèle aux valeurs qui sont les siennes depuis bientôt quarante ans, en décrivant une société minée par le pouvoir corrosif de l’argent. Son 21e long-métrage s’ouvre sur une sublime séquence de naissance, qui rend le tableau de la misère contemporaine à venir encore plus déchirant…

France, 2019, couleur, 1h46, programme n°231