Everybody Knows

Cannes 2018, film d’ouverture, en compétition
de Asghar Farhadi
avec Penélope Cruz, Javier Bardem, Bárbara Lennie, etc.

Alors qu’en Iran les étudiants manifestent à nouveau contre la République islamique, Asghar Farhadi continue de semer, par films interposés, les ferments de la liberté à laquelle aspirent les générations bafouées. Dans «A propos d’Elly» et «Une Séparation», le cinéaste iranien faisait ressortir le conformisme et le puritanisme de l’Iran totalitaire. Bien que tourné en France, «Le Passé» s’inscrivait dans la lignée de ses œuvres précédentes, en révélant les contraintes que la société impose aux familles.

Après «Le Client», tourné en Iran en rusant avec la censure, Farhadi a réalisé en Espagne «Todos lo saben» (titre original), présenté en ouverture et en compétition à Cannes… Partie de Buenos Aires, Carolina retourne avec ses enfants dans son village natal en Espagne, pour fêter le mariage de sa sœur au milieu des vignes. Las, un drame fait voler toute la famille en éclats. Fort d’une nouvelle intrigue à tiroirs et d’une maîtrise implacable de l’ellipse, le réalisateur réussit une nouvelle métaphore où l’oppression hante la cellule familiale!
TODOS LO SABEN, Espagne / France / Italie, 2018, couleur, 2h10, programme n°220 et n°13 (Delémont)