Demain et tous les autres jours

Septième long-métrage de la toujours passionnante Noémie Lvovsky, «Demain et tous les autres jours» décrit la lutte obstinée de la petite Mathilde (formidable Luce Rodriguez) pour garder à tout prix sa maman auprès d’elle, alors que celle-ci est guettée par la déraison.

A la façon d’une comptine enfantine, ce grand film d’amour fou égrène les jours comme autant de chapitres, du lundi au dimanche qui tiendra lieu d’épilogue bouleversant. Consciente du dérèglement dont souffre sa mère, la fillette se risque souvent à entrer dans son jeu pour tenter de la ramener à la raison (et le plus souvent à la maison).

Son père (Mathieu Amalric) a pris ses distances, mais veille au loin comme une sentinelle bienveillante, respectueux du lien qui unit sa fille à son ex-compagne. Dans un moment de lucidité, celle-ci offrira à Mathilde une chouette symbole de clairvoyance et de sagesse… A la frange du conte fantastique, rarement cinéaste aura réussi à si bien restituer la psyché mystérieuse de l’enfance!

de Noémie Lvovsky
France, 2017, 1h31

DEMAIN ET TOUS LES AUTRES JOURS

Lausanne

Zinéma, 20:00, VF, 12 ans

Le Noirmont

Cinélucarne, 20:30, VF

Tramelan

Le Cinématographe, 20:00