Amin

Cannes 2018, Quinzaine des réalisateurs
de Philippe Faucon
avec Moustapha Mbengue, Emmanuelle Devos, Marème N’Diaye, etc.

Du cinéaste Philippe Faucon, nous gardons précieusement en mémoire «Fatima», récompensé en 2016 par le César du meilleur film, qui décrivait avec une attention merveilleuse la condition de l’une de ces femmes de l’ombre, coupées du monde par leur ignorance du français et un travail aux horaires impossibles. Au centre de son neuvième long-métrage, tout aussi bouleversant, il y a Amin (Moustapha Mbengue), un Sénégalais qui travaille en France depuis plusieurs années. Il a laissé sa famille dans son pays, où il envoie la plus grande part de l’argent qu’il gagne.

Amin revient régulièrement chez lui pour revoir ses deux filles et son épouse Aïcha (Marème N’Diaye), qui craint qu’il ne rencontre une autre femme en Europe. Son sentiment est fondé, car Amin entame une brève liaison avec Gabrielle (Emmanuelle Devos), infirmière divorcée chez qui il fait des travaux. La façon dont Faucon montre leur relation est si douce, si simple, que le spectateur ne peut l’assimiler à une trahison, ni à une banale histoire de sexe, mais à rien d’autre qu’un accueil mutuel total, histoire de faire front à notre société contemporaine qui n’a de cesse de séparer, d’isoler, de morceler. A sa manière à nulle autre pareille, Faucon nous rappelle «que l’être n’est rien s’il n’est rempli des autres». Essentiel!
France, 2018, couleur, 1h31, programme n°223

AMIN

Chexbres

Cinéma Chexbres - Cinéma de la Grande Salle, 20:30