Wonderful Town

| Thaïlande |
de Aditya Assarat



A Takua Pa, au sud de la Thaïlande, huit mille personnes ont péri lors du tsunami de 2004. Trois ans plus tard, lorsque le réalisateur Aditya Assarat l’a découverte, cette petite bourgade paraissait comme neuve: nulle trace visible de la catastrophe. Et pourtant, les habitants avaient l’air étourdis, à peine réveillés du choc qu’ils avaient subi. Pour témoigner du contraste entre cette ville fraîchement reconstruite et sa population encore assommée, le cinéaste a choisi de raconter une histoire d’amour… Ton, un jeune architecte de la capitale, est envoyé pour superviser les travaux de construction d’un nouveau complexe d’immeubles. A peine arrivé, il est troublé par Na, la jeune femme qui s’occupe de son hôtel. Mais le frère de la gérante n’approuve pas leur relation. A travers cette emprise fraternelle ainsi que l’opposition entre l’apparente tranquillité de la ville et le bouillonnement d’un amour naissant, un autre désastre s’exprime: la catastrophe naturelle a provoqué une crise économique qui cause de nouvelles violences. Omniprésente, la mer menace alors fatalement le couple… Un premier long-métrage réussi pour Assarat, dont les caresses moites et la langueur rappellent celles d’Apichatpong Weerasethakul ou de Wong Kar-wai!
Thaïlande, 2007, couleur, 1h32, programme n°155