«Wilder», saison chaux-de-fonnière

Tournée à La Chaux-de-Fonds, au Locle et à La Brévine, la saison 3 de «Wilder» sort cette semaine sur le petit écran. La série policière produite par la SRF sera diffusée hebdomadairement dès jeudi 7 janvier sur RTS 1 et comporte, comme les deux premières saisons, six épisodes. Celles et ceux pour qui le suspense de ce thriller est trop intense, ou qui préfèrent entendre l’inspectrice bernoise Rosa Wilder et son collègue Manfred Kägi parler en dialecte, peuvent voir l’intégrale de la série dès ce mardi 5 janvier, en libre accès et en version originale, sur la plateforme Play Suisse.

Dans ce nouvel opus, le duo Rosa Wilder (Sarah Spale) et l’agent de police judiciaire fédérale Manfred Kägi (Marcus Signer) traque un tueur en série dont on connaît très tôt l’identité. L’histoire est dès lors racontée dans le style d’un thriller qui donne à ce volet une teinte plus sombre… Comme pour les deux premières saisons, la série a été produite par Beat Lenherr et Peter Reichenbach et le scénario imaginé par Béla Batthyany. A la réalisation, Jan-Eric Mack a pris le relais de son collègue Pierre Monnard. La météo (pas assez de neige) et la pandémie en ont compliqué le tournage, qui s’est déroulé de janvier à mars 2020, puis en août, dans les Montagnes neuchâteloises. Ont notamment servi de décor, l’ancienne usine Dixi au Locle, l’Hôpital de La Chaux-de-Fonds et le Musée international d’horlogerie.