Si Beale Street pouvait parler

Golden Globes 2019, nominé
Mar del Plata 2018, Prix du public
Toronto 2018, en compétition

de Barry Jenkins
avec Stephan James, Kiki Layne, Tayonah Parris, etc.

Doublement oscarisé avec «Moonlight», l’histoire d’un jeune homme empêché de vivre son homosexualité, Barry Jenkins revient avec le drame intime d’un couple afro-américain confronté à une justice arbitraire… A Harlem, dans les années 1970, Tish et Fonny s’apprêtent à se marier et à accueillir leur premier enfant, mais le fiancé se retrouve accusé du viol d’une jeune Portoricaine et jeté en prison. Tandis que sa famille tente en vain de prouver son innocence, les deux amants se promettent de vivre leur amour malgré la séparation qu’on leur impose…

Tiré du roman homonyme de l’écrivain noir américain James Baldwin, «Si Beale Street pouvait parler» dépasse la simple histoire d’amour impossible pour nous rappeler la discrimination systématique des classes populaires afro-américaines toujours à l’œuvre aux Etats-Unis. Grâce à son talent de metteur en scène, Barry Jenkins confère en effet à ce drame du passé une dimension troublante d’actualité!

IF BEALE STREET COULD TALK, Etats-Unis, 2018, couleur, 1h57, programme n°225

IF BEALE STREET COULD TALK

Basel

kult.kino atelier, 20:30, VOST, 12/14 ans

Genève

Les Cinémas du Grütli, 21:15, 12/14 ans

Luzern

Bourbaki, 20:40, VOST, 12/14 ans

Schaan

TaKino, 20:30, 12/14 ans

Sissach

Palace, 20:30, VOST, 12/14 ans

St. Gallen

KITAG CINEMAS Scala, 20:45, VOST, 12/14 ans

Wil SG

Cinewil, 20:15, 12/14 ans

Zug

Gotthard, 20:15, VOST, 14 ans

Zürich

Arthouse Piccadilly, 20:40, VOST, 12/14 ans

Riffraff, 21:10