Mjólk, La Guerre du lait

Dans la campagne non loin de Reykjavik, Inga et son mari travaillent sans arrêt pour faire tourner leur exploitation laitière et payer leurs dettes à la coopérative du coin, qui les a incités à investir dans des installations robotisées. Suite à la mort de son mari, Inga doit s’occuper seule de leur centaine de vaches. Après avoir découvert que les sbires de la coopérative locale agissent comme des mafieux, elle décide de se rebeller en aspergeant de lait le supermarché du village…

A travers l’émancipation de cette femme courageuse et volontaire, le cinéaste islandais Grímur Hákonarson décrit la réalité politique et sociale des agriculteurs de son pays. Sans jamais faire l’impasse sur la beauté des images, il suit le quotidien exténuant de son héroïne et la propulse dans une situation inextricable, qu’il désamorce savamment en dosant les respirations comiques. Au-delà de la description du monde rural, «Mjólk» s’impose alors comme un réquisitoire émouvant contre le machisme ambiant. Une tragi-comédie pince-sans-rire et frondeuse!

de Grímur Hákonarson
Islande, 2019, 1h30

MJOLK, LA GUERRE DU LAIT

Delémont

Cinemont, 17:45, VOST, 16 ans

Genève

Cinélux, 18:50, VOST, 16 ans

Les Scala, 16:10, 20:40, 16 ans

La Chaux-de-Fonds

Scala, 16:00, 18:15, VOST, 16 ans

Lausanne

Pathé Galeries, 13:00, 17:00, 16 ans

Neuchâtel

Apollo, 14:00, VOST, 16 ans

Bio, 20:15