Los Silencios

Après la disparition de son mari, Amparo (Marleyda Soto) fuit la Colombie et débarque sur l’île de La Fantasia. Située sur le fleuve Amazone, au croisement de la Colombie, du Pérou et du Brésil, mais sans appartenir à aucun de ces trois pays, cette île existe bel et bien et porte vraiment ce nom, qui signifie «rêve» ou «fantasme». Recueillie par une aïeule, Amparo emménage avec ses deux enfants dans un cabanon et s’efforce de se reconstruire une existence, lorsque réapparaît son conjoint…

Premier long-métrage de la réalisatrice brésilienne Beatriz Seigner, «Los silencios» (littéralement «les silences») se déploie comme une allégorie qui apparie de façon admirable cinéma du réel et fantastique. Amparo est en effet une réfugiée qui, comme nombre de ses compatriotes, a fui les conflits armés qui déchirent son pays. Dans un premier temps, la cinéaste pose sur sa protagoniste un regard quasiment documentaire qui lui confère une rare vérité. Idem pour l’île de La Fantasia, dont on apprend qu’elle est menacée par la construction d’un casino destiné à attirer les touristes.

Par petites touches, Beatriz Seigner instille alors dans son propos une dimension surnaturelle qui semble se fondre complètement dans l’ordinaire, jusqu’à une révélation bouleversante… Partant, l’île de La Fantasia prend des allures d’entre-monde qui nous rappelle à notre devoir de mémoire. Dans la lignée des chefs-d’œuvre du réalisme magique chers à la grande littérature sud-américaine!

de Beatriz Seigner
Colombie/Brésil/France, 2018, 1h29

LOS SILENCIOS

Frauenfeld

Cinema Luna, 20:00