L’Amant double

Cannes 2017, en compétition |
de François Ozon
avec Marine Vacth, Jérémie Renier, Jacqueline Bisset, Myriam Boyer, etc.

Depuis la fin des années 1990, François Ozon aime jouer avec les genres cinématographiques pour susciter le trouble, à l’aise dans tous les registres: drame psychologique feutré («Dans la maison»), comédie de haut vol («Potiche»), ou encore conte fantastique («Ricky»). Après «Frantz», un film historique empreint d’une chronique amoureuse salvatrice, le réalisateur français présente «L’ Amant double» en compétition à Cannes. Pour ce nouveau film qui sent le souffre, le réalisateur français retrouve Marine Vacth, l’actrice principale de son film «Jeune et jolie», qui racontait l’histoire d’une adolescente s’adonnant à la prostitution de luxe…

Fragile et dépressive, Chloé (M. Vacth) débute une thérapie chez un psychologue prénommé Paul (Jérémie Renier), dont elle tombe amoureuse. Une fois mariée, elle découvre qu’il lui a caché une part de son existence, au point qu’elle l’imagine mener une double vie… Exerçant son sens souverain de l’ambiguïté, François Ozon emmène le spectateur au-delà des tabous pour explorer à nouveau le thème du double. Faisant preuve d’un sang-froid qui donne le frisson, le réalisateur se révèle toujours aussi habile à nous manipuler, tout en laissant une part de mystère à ses personnages, irréductibles à toute interprétation réductrice. Du grand art!
France, 2017, couleur, 1h50, programme n°213