La Villa

Venise 2017 |
de Robert Guédiguian
avec Ariane Ascaride, Robert Darroussin, Gérard Meylan, etc.

En activité depuis 1981, Robert Guédiguian signe avec «La Villa» l’un de ses plus beaux films, certes crépusculaire, mais empli de grâce et, quand bien même, inclinant à l’espoir… Non loin de l’Estaque, où le cinéaste a situé l’action de presque tous ses films, trois enfants se réunissent au chevet de leur vieux père frappé par une attaque et sans doute promis à une existence végétative. Il y a là Angèle (Ariane Ascaride), une actrice qui a rompu tout lien familial, Joseph (Jean-Pierre Darroussin), un ex-militant en retraite amère, et Armand (Gérard Meylan), resté fidèle au lieu et à ses idéaux…

Emaillées de reproches cuits et recuits sur fond de tendresse indéfectible, ces retrouvailles donnent d’abord matière à un bilan peu jouasse, jusqu’au moment où la découverte d’enfants migrants cachés dans la calanque les ramène à la vie et à la résistance… Fidèle à sa troupe d’actrices et d’acteurs, travaillant en quelque sorte à sa propre archive, Guédiguian sait tout l’art d’exprimer le temps corrupteur, notamment avec un sublime flash-back qu’il emprunte à son premier film, où figuraient déjà ses trois comédiens fétiches.
France, 2007, couleur, 1h47, programme n°216