La Belle et la Meute

Cannes 2017, Un Certain Regard
de Kaouther Ben Hania
avec Mariam Al Ferjani, Noomane Hamda, Chedly Arfaoui, etc.

Issue du documentaire, la cinéaste tunisienne Kaouther Ben Hania a raconté les femmes de son pays avec humour dans «Le Challat de Tunis», un documenteur ironique, puis avec douceur dans «Zaineb n’aime pas la neige», le portrait d’une petite fille exilée au Canada. Avec «La Belle et la meute», elle aborde la condition féminine sur le mode de la fiction… Agée de vingt-et-un ans, Mariam rencontre Youssef lors d’une soirée d’étudiants et sort faire quelques pas sur la plage avec lui. Plus tard, les voilà qui courent dans la rue, le regard hagard. Débute alors une nuit infernale au cours de laquelle la jeune femme tente de défendre sa dignité, envers et contre tous…

Construit en neuf plans-séquences maîtrisés de bout en bout, ce drame nocturne révèle une plaie béante qui laisse le spectateur dans un état d’hébétude. Collant à chaque pas de son héroïne, la réalisatrice plonge au cœur d’une errance où le danger surgit à tout instant et s’impose comme le symbole fort du chemin qu’il reste à parcourir pour que les femmes puissent faire reconnaître leurs droits. En réponse à un système patriarcal corrompu, Kaouther Ben Hania livre un film coup-de-poing… indispensable!
AALA KAF IFRIT, Tunisie / France / Suède / Norvège/Liban / Qatar / Suisse, 2017, couleur, 1h40, programme n°215

LA BELLE ET LA MEUTE - AALA KAF IFRIT

Genève

Cinélux, 20:50, VOST, 16 ans

La Chaux-de-Fonds

Scala, 18:00, VOST

Lausanne

Pathé Galeries, 10:30, 16:45, 21:00, VOST, 16 ans

Neuchâtel

Apollo, 17:45