«Free Men» à Delémont

A dix-huit ans, Kenneth Reams a été condamné pour meurtre sans avoir tiré une seule balle, devenant ainsi le plus jeune détenu d’Arkansas. Reclus dans le couloir de la mort depuis vingt-cinq ans, il a eu la force de «repousser les murs de sa cellule» pour devenir peintre et poète. Fondateur d’un organisme à but non lucratif, organisateur d’événements artistiques, il lutte encore pour faire reconnaître son innocence. Comment un être humain injustement emprisonné, seul et sans espoir d’avenir, peut-il encore rester debout? De façon inoubliable «Free Men», indispensable documentaire d’Anne-Frédérique Widmann, nous confronte au mystère d’une folle envie de vivre, envers et contre tout!

A l’issue de la projection, le public est invité à dialoguer par téléphone avec le condamné durant trente minutes. Déjà tenue dans plusieurs cinémas, cette conversation, souvent bouleversante, échappe à tout voyeurisme tant Kenneth Reams se révèle profond et lucide: «Ce n’est pas la quantité d’années dans votre vie qui compte, mais la quantité de vie dans vos années.»

Mardi 4 juin
18h15, Cinemont, Delémont