de Frédéric Gonseth


Avec «Mission en enfer», Frédéric Gonseth a sans doute réalisé son meilleur film. Aboutissement de quatre années de travail, ce documentaire remarquable nous rappelle fort opportunément à notre devoir de mémoire. Images et témoignages à l’appui, Gonseth dévoile un épisode complètement occulté de notre histoire récente. Liée par un engagement fort douteux avec l’Allemagne, la Confédération suisse a envoyé entre 1942 et 1943 quatre missions sanitaires sur le front de l’Est. Arrivés sur le champ de bataille, tous ces volontaires sont intégrés dans les équipes médicales de la Wehrmacht, avec ordre de ne soigner que les soldats allemands, alors qu’ils croyaient porter secours à tous les blessés, sans considération partisane, ainsi que l’exige le serment d’Hippocrate. Pendant des mois, médecins et infirmières vont être les témoins impuissants d’atrocités répétées (massacre de prisonniers, déportations, famines planifiées). De retour au pays, ils se heurtent à un véritable mur. Leurs rapports pourtant accablants restent lettre morte. Pis encore, ils sont sommés de se taire par la Confédération. Soixante plus tard, ceux qui ont survécu décident de briser cette loi du silence indigne d’une démocratie. Dans un ultime souci d’apaisement, ces vieux et ces vieilles racontent alors au cinéaste l’infamie, l’indicible, la lâcheté, le désespoir. À l’heure où le devoir humanitaire est de plus en plus instrumentalisé par le pouvoir politique, la vision de «Mission en enfer» se révèle des plus salutaires.
2003, Suisse, couleur, 2h, programme n°116

 

Tags: