De chaque instant

Locarno 2018, hors compétition
de Nicolas Philibert

Nicolas Philibert est sans conteste l’un des plus grands cinéastes documentaires de l’histoire récente du cinéma. Révélé en 2002 avec «Etre et avoir», il n’est pas l’auteur d’un seul film, bien loin de là, comme en témoignent des chefs-d’œuvre comme «Le Pays des sourds», «La Moindre des choses» ou l’ineffable «Nénette». Envoyé aux urgences puis aux soins intensifs après une embolie, Philibert en a conçu «De chaque instant», en hommage aux infirmières et infirmiers qui l’ont soigné.

Parce que les situations d’apprentissage ont ceci de particulier qu’elles permettent de mettre en lumière ce que le temps et l’expérience finissent par rendre imperceptible, le réalisateur de «La Maison de la radio» a décidé de centrer son film sur les trois ans d’études au cours desquelles des femmes et des hommes ordinaires s’efforcent de maîtriser des procédures souvent complexes. Avec ce respect infini qui le caractérise, et non sans humour, Philibert restitue à merveille ce parcours intense et difficile qui a partie liée avec la fragilité humaine… et donc parle de nous!
France, 2018, couleur, 1h45, programme n°222

DE CHAQUE INSTANT

Genève

Bio, 14:30, 16 ans

Lausanne

Zinéma, 18:00