Cold War

Cannes 2018, Prix de la mise en scène
Toronto 2018, en compétition
de Pawel Pawlikowski
avec Joanna Kulig, Tomasz Kot, Borys Szyc, etc.


Après avoir abordé le massacre des Juifs polonais durant la Deuxième Guerre mondiale et la répression insidieuse du régime communiste dans «Ida», le cinéaste polonais Pawel Pawlikowski revient avec un sublime hommage en noir et blanc à l’histoire d’amour tumultueuse de ses parents. Au début des années 1950, flanqué d’une musicologue et d’un bureaucrate du parti communiste, un musicien prénommé Wiktor est envoyé dans la campagne polonaise pour constituer un ensemble de chanteurs et de danseurs destinés à propager la soi-disant richesse culturelle et musicale du pays de part et d’autre du rideau de fer. C’est là qu’il rencontre Zula, une belle et jeune chanteuse, avec laquelle il ne va cesser de se déchirer et de se réconcilier, tant à l’Est qu’à l’Ouest…

«Cold War» examine sur une dizaine d’années le marathon amoureux autodestructeur de ces amants incapables de trouver leur équilibre dans un monde lui-même scindé en deux. Cet amour impossible, le réalisateur le raconte par petites touches subtiles en maniant l’ellipse avec maestria, tout en proposant une œuvre d’une qualité plastique étourdissante. Et comme John Coltrane dans «Ida», le jazz porte et accompagne ce récit, tel un irréductible symbole de liberté!
ZIMNA WOJNA, Pologne/Royaume-Uni/France, 2018, noir et blanc, 1h27, programme n°223

COLD WAR

Fribourg

Rex Cinemotion, 18:25, VOST, 14 ans

Genève

Les Scala, 16:40, 18:50, 21:00, VOST, 0/12 ans

Lausanne

Pathé Galeries, 11:00, 17:00, 19:00, VOST, 14 ans

Oron-la-Ville

Cinéma d'Oron, 20:00