Chez nous

Berlin 2016, Panorama |
de Lucas Belvaux
avec Emilie Dequenne, André Dussollier, Catherine Jacob, etc.

Le cinéaste belge Lucas Belvaux a commencé par faire l’acteur pour Chabrol, Assayas ou Rivette, avant de passer à la réalisation au début des années 1990. Par le biais de son audacieuse trilogie, dont les trois titres mis bout à bout forment la phrase-clef «Un couple épatant» «Cavale» «Après la vie», il est devenu l’un des réalisateurs majeurs de son temps, ce qu’il n’a depuis cessé de confirmer avec des films comme «La Raison du plus faible», «Rapt», «38 témoins» et plus récemment le très réussi «Pas son genre» avec Emilie Dequenne. Retrouvant l’actrice dans «Chez nous», Belvaux nous raconte l’histoire de Pauline, infirmière à domicile très appréciée dans une petite ville du nord de la France, où elle a toujours vécu. Mère célibataire, elle s’occupe seule de ses deux enfants et de son père, un ancien ouvrier métallurgiste communiste, laminé par des années de labeur.

Sa figure et son parcours attirent l’attention de son médecin de famille (André Dussollier), qui voit en Pauline une incarnation providentielle de la «Française d’origine déclassée». A force de propos flatteurs, le praticien manipulateur arrive à la convaincre de se présente en tête de liste du parti «Bloc patriotique», dont la blonde dirigeante (Catherine Jacob) est en quête de respectabilité… Avec une acuité remarquable, Belvaux déconstruit les mécanismes de séduction des extrêmes et leur capacité à exploiter le climat de tension et de désarroi social prévalant aujourd’hui. Marine Le Pen et son très «honorable» Front national ont senti le danger, vouant ce film indispensable aux gémonies, sans même l’avoir vu!
France / Belgique, 2017, couleur, 1h58, programme n°210

CHEZ NOUS

Delémont

La Grange, 18:00, VF, 0/14 ans

Genève

Les Scala, 14:00, VF, 14 ans

Lausanne

Pathé Galeries, 16:30