Des nouvelles de Cannes

Il aurait dû s’ouvrir le 12 mai, mais le plus grand festival de cinéma n’aura pas lieu, du moins sous sa forme traditionnelle. Même si le Festival de Cannes ne se réduit pas à son palmarès et au tapis rouge, il ne peut se passer «d’une incarnation réelle», a expliqué Thierry Frémaux, délégué général de la manifestation, précisant qu’il n’y aura donc ni «festival numérique», ni «palmarès confiné».

Après plusieurs semaines de doutes, c’est désormais sûr: il faudra attendre 2021 pour retrouver la Croisette, son jury et sa Palme d’or. Le Marché du Film, en revanche, rendez-vous commercial incontournable pour le secteur, est maintenu. Il se déroulera en ligne, du 22 au 26 juin, et permettra aux professionnel·les de l’industrie de visionner les films sélectionnés sur une plateforme sécurisée. De plus, un label «Cannes 2020» sera lancé début juin pour permettre à une sélection de longs-métrages d’être présentés lors de soirées «réservées» dans d’autres festivals, en France ou à l’étranger, et de bénéficier du prestige du festival. Troisième axe de ce redéploiement, un «Cannes hors les murs» devrait se tenir cet automne par une présence dans différents festivals de portée internationale. Affaire à suivre…


Palme d’or 2019, «Parasite» de Bong Joon-ho est à découvrir en VOD sur hollystar.ch