Blue Note Records: Beyond the Notes

Après un portrait très réussi de l’acteur Harry Dean Stanton en 2012, intitulé «Harry Dean Stanton: Partly Fiction», la réalisatrice d’origine bernoise Sophie Huber récidive avec un nouveau documentaire tout aussi captivant, cette fois consacré à Blue Note, label de légende s’il en est! Fondé en 1939 par Alfred Lyon et Francis Wolff, deux réfugiés juifs allemands qui avaient fui le nazisme, ce label a permis aux jazzmen noirs-américains de faire valoir aux yeux et aux oreilles du monde l’expression la plus achevée de leur art… tout un symbole!

Sophie Huber élabore son propos à partir d’une séquence contemporaine fascinante, soit l’enregistrement d’un album «All Stars» ou interviennent de nouveaux talents signés par la «Note bleue»: Robert Glasper, Terrace Martin, Ambrose Akinmusire… auxquels se sont joints les «vétérans» Herbie Hancock et Wayne Shorter. Partant, la cinéaste dévide la pelote temporelle par le biais d’images d’archives plus éblouissantes les unes que les autres, qui montrent les Monk, Coltrane, Davis et autre Bud Powell au travail, et quel travail!

Au fur et à mesure du film s’impose l’idée que Blue Note, grâce à ses deux créateurs apatrides, a représenté et représente toujours bien plus qu’un simple label de jazz. Il s’agit là d’un véritable creuset où se fondent liberté créatrice totale, égalité, écoute et tolérance. A l’époque troublée et standardisée qui est hélas la nôtre, bon sang que cela fait du bien!

de Sophie Huber
Suisse, 2018, 1h25

BLUE NOTE RECORDS: BEYOND THE NOTES

Bern

Kino REX, 12:15