3 Billboards, les panneaux de la vengeance

Jeune dramaturge irlandais pétri de talent, Martin McDonagh a fait des débuts cinématographiques très brillants avec «Bons Baisers de Bruges», cocktail détonnant de théâtre de l’absurde à la Beckett et de film de gangsters british. Après «7 psychopathes», petite comédie d’action décalée, le voici de retour avec l’excellent «3 Billboards Outside Ebbing, Missouri» (titre original), un film inspiré par des panneaux publicitaires sur lesquels un individu aurait réellement affiché sa colère contre la police.

A Ebbing, une petite ville perdue dans les montagnes du Missouri, Mildred Hayes (Frances McDormand) décide de ne plus cacher sa colère face au meurtre de sa fille. Elle achète trois panneaux publicitaires qu’elle fait recouvrir d’une accusation directe envers le shérif Bill Willoughby (Woody Harrelson), commissaire de police entouré d’adjoints idiots et racistes. Cela fait sept mois que sa fille a été torturée, violée, assassinée et brûlée. Depuis, l’enquête piétine et Mildred cherche un coupable…

A la faveur d’une mise en scène d’une sobriété exemplaire et de dialogues savoureusement mâchouillés avec l’accent du Sud, Martin McDonagh se livre à un délicieux mélange des genres, qu’il détourne les uns après les autres. Oscillant entre le polar dramatique, le western parodique ou la comédie noire façon «The Killer Inside Me» de Michael Winterbottom, «No Country for Old Men» des frères Coen et «Petits meurtres entre amis» de Danny Boyle, «3 Billboards» nous entraîne sans cesse là où on ne l’attend pas. En faisant de chaque personnage à la fois l’auteur et la victime d’une violence enragée, le film remet en question la notion de vengeance, à rebours de tout le cinéma hollywoodien, où elle s’impose toujours comme un antidote en forme de justice.

S’abstenant ainsi de juger ses personnages, Martin McDonagh atteint un équilibre parfait entre brutalité et humour noir, qui confère à son film ce zeste de distance indispensable pour dénoncer en profondeur les mythes fondateurs de l’Amérique. «3 Billboards» fait alors ressurgir la violence, le racisme, les différences de classes, l’inégalité des sexes et l’ignorance. Dans un monde en totale perte de valeurs, la mère-courage et vengeresse jouée tout en retenue par Frances McDormand est l’étincelle qui met le feu aux poudres d’une Amérique prête à exploser!

Three Billboards Outside Ebbing, Missouri
de Martin McDonagh
Royaume Uni / Etats-Unis, 2017, 1h55

THREE BILLBOARDS OUTSIDE EBBING, MISSOURI

Aarau

Center Ideal, 18:00, VOST, 14 ans

Baden

Trafo, 17:00, VOST, 14 ans

Basel

Pathé Küchlin, 18:05, VOST, 16 ans

kult.kino atelier, 18:10, 20:30, VOST, 0/14 ans

Bern

CineBubenberg, 15:30, 18:00, 20:30, VOST, 14 ans

KITAG CINEMAS Jura, 14:15, 20:15, VOST, 12/14 ans

Pathé Westside, 15:45, 18:15, 16 ans

Biel/Bienne

Beluga, 17:45, 20:15, VOST, 14 ans

Crans-Montana

Cinecran, 18:30

Ebikon

Pathé Mall of Switzerland, 18:00, VOST, 16 ans

Fribourg

Rex Cinemotion, 20:50, VOST, 16 ans

Genève

Ciné 17, 16:15, 21:30, VOST, 14/16 ans

Les Scala, 13:55, 18:45, 21:00, VOST, 14/16 ans

Pathé Balexert, 13:00, 18:00, VOST, 16 ans

Gstaad

Cine-Theater, 17:30, VOST, 0/12 ans

Lausanne

Pathé Galeries, 10:50, 15:30, 18:00, VOST, 16 ans

Luzern

Bourbaki, 15:40, 20:30, VOST, 12/14 ans

Lörrach

Union, 19:30, 0/12 ans

Mendrisio

Multisala, 18:15

Neuchâtel

Apollo, 18:00, VOST, 14 ans

Singen

Cineplex Singen, 20:15, 12 ans

Solothurn

Canva Club, 20:30, VOST, 14 ans

St. Gallen

KITAG CINEMAS Rex Studio, 14:30, 17:30, 20:30, VOST, 12/14 ans

Vevey

Rex, 18:10, VF, 0/14 ans

Winterthur

KITAG CINEMAS Maxx, 17:15, 12/14 ans

Loge, 20:30, VOST, 12/14 ans

Wohlen AG

Rex, 18:00, VOST, 12 ans

Zürich

Arthouse Piccadilly, 15:30, 20:20, VOST, 12/14 ans

Houdini, 12:00, 16:30, 18:20, 19:00, 21:00, 21:30, VOST, 12/14 ans

KITAG CINEMAS Abaton, 17:15, 12/14 ans

KITAG CINEMAS Capitol, 14:30, 17:30, 20:30, VOST, 12/14 ans

KOSMOS, 13:45, 16:15, 18:45, 21:15